Durant dix ans, je me suis allongée une fois par semaine sur le même divan, dos au même psychanalyste, avec une régularité d’horloge suisse. Ce long et minutieux travail d’analyse m’a permis de me remettre sur le devant de la scène, la mienne, celle de ma vie.