J'ai incinéré mes parents, beaux-parents et même mon épouse. J'ai donc de l'expérience dans les incinérations mais aussi une expérience du rite chrétien car je ne suis pas un athée qui se refuse à honorer les morts qui auraient choisi de passer par l'Eglise même s'ils ne croyaient pas vraiment en Dieu. De tout temps, les hommes un peu civilisés ont pratiqué des cérémonies pour leurs défunts mais, aujourd'hui, on dirait que l'on n'a plus de temps pour les rites funéraires.